1. Dispositif WLTP
Aide & Contact
Aide & Contact

Particulier

Professionnel

Dispositif WLTP pour véhicules

Avant leur mise sur le marché, les véhicules doivent répondre à certaines normes, en vue de fournir des données d’utilisation précises, d’évaluer leur impact environnemental, etc. Pour vérifier le respect de ces normes, les organismes de contrôle mettent en place des tests auxquels doivent se soumettre les nouveaux modèles. Venu remplacer le dispositif NEDC, le dispositif WLTP apporte des facteurs d’évaluation plus précis, plus modernes et plus adaptés aux dernières automobiles électriques ou thermiques.
  • Qu’est-ce que le dispositif WLTP et quand a-t-il été créé ?

    La norme WLTP fait référence au protocole d’homologation Worldwide harmonized light vehicles test procedure, élaboré par la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU). Ce protocole, désigné par l’acronyme WLTP, équivaut en français à la procédure d’essai mondiale harmonisée pour les véhicules légers. Il permet d’homologuer les véhicules avant leur mise sur le marché, en vérifiant leurs performances et leur adéquation avec la réglementation environnementale.

    Avant le lancement en 2017 de la procédure WLTP, les véhicules conçus en Europe devaient subir les tests du dispositif NEDC (New European driving cycle, ou Nouveau cycle européen de conduite), datant de 1973. Pendant deux ans, le NEDC et le WLTP ont cohabité en matière d’homologation des véhicules. Mais depuis 2019, seul le dispositif WLTP est en vigueur pour toutes les nouvelles voitures devant être commercialisées. Aucun véhicule ne peut être mis sur le marché s’il n’a pas subi des contrôles suivant les critères définis par le dispositif WLTP. Des tests sont alors effectués en laboratoire et sur route, pour vérifier l’adéquation effective entre les paramètres affichés par le véhicule, et les exigences du protocole.

    Parmi les paramètres évalués par le système d’homologation WLTP, figurent notamment la consommation de carburant, les émissions de CO2 et de divers polluants, ou encore l’autonomie (pour les véhicules électriques). Grâce aux informations qu’il donne sur les émissions de substances polluantes, le dispositif WLTP fournit également un barème dans le cadre de l’attribution de bonus / malus écologique.

  • Dispositif WLTP : quelle valeur ajoutée en comparaison au système NEDC ?

    La norme NEDC présentait de nombreuses failles vis-à-vis des caractéristiques des modèles actuels. Basée sur les technologies et les habitudes de conduite des années 1970, elle ne correspondait plus aux réalités du secteur automobile au 21ème siècle. En plus d’une actualisation des critères d’homologation de la procédure NEDC, le dispositif WLTP apporte une homologation internationale en remplacement d’une européenne. En outre, avec le WLTP, les tests en laboratoire s’effectuent dans des conditions plus réalistes que celles du NEDC. Les tests s’échelonnent suivant les diverses phases de la conduite, tout en considérant le poids et les équipements spécifiques de chaque modèle.

    De façon concrète, voici quelques points sur lesquels le dispositif WLTP s’avère plus précis que la norme NEDC.

    • Le test s’effectue en 4 phases, au lieu de 2, et dure 30 minutes au lieu de 20.
    • La distance parcourue pour le test passe de 11 km à 23,25 km.
    • La vitesse moyenne augmente, de 34 km/h à 46,5 km/h
    • Le temps d’arrêt total est de seulement 13 % pour le WLTP, au lieu de 25 % pour le NEDC.
    • Les conditions climatiques sont plus réalistes, les tests couvrant une plage de température de 14 à 23 °C, au lieu de 20 à 30 °C.
    •  Les changements de vitesse sont pris en compte pour le cycle WLTP, alors que les vitesses étaient fixes dans le cas du NEDC.

Le dispositif WLTP s’adresse-t-il seulement aux véhicules électriques ?

Le système d’homologation WLTP s’appuie sur des données actuelles et réalistes. En conséquence, il inclut des mesures tenant compte de toutes les spécificités actuelles de l’industrie automobile, y compris celles portant sur le type de moteur. Il respecte les variations de chaque modèle. Ainsi, la norme WLTP tient compte aussi bien des véhicules électriques que des véhicules thermiques, mis en vente dans l’espace de la CEE, mais également dans d’autres pays tels que la Suisse, la Norvège, le Japon, etc. Toute voiture ne respectant pas certaines normes établies par le dispositif WLTP, doit subir des ajustements avant d’être mis sur le marché.

Qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’une voiture d’occasion, peu importe sa motorisation, le respect des principes du protocole WLTP est aujourd’hui obligatoire pour chaque fabricant et pour chaque concessionnaire. Toute voiture que vous obtenez en location longue durée KINTO One pour votre entreprise, a donc subi les tests du dispositif WLTP.

  • Le test RDE pour optimiser les mesures du protocole WLTP

    L’objectif du dispositif WLTP est d’obtenir des données réalistes et complètes sur les performances d’un véhicule en situation de conduite, avant sa commercialisation. Dans cette logique, les tests prévus dans la procédure WLTP sont souvent complétés par le test RDE (Real Driving Emissions ou Émissions réelles en conduite).

    Le test RDE se réalise sur une durée pouvant s’étendre jusqu’à 2 heures, et inclut des situations de conduite variées. Le véhicule est ainsi testé en zone urbaine, en zone extra-urbaine et sur autoroute. Pour chacune de ces zones, la vitesse de test va respectivement jusqu’à 60 km/h, 90 km/h et 145 km/h. Se déroulant dans des conditions météorologiques variables (-7 à 35 °C, jusqu’à 1 300 mètres d’altitude au maximum), le test RDE permet d’obtenir une évaluation plus précise des quantités de gaz polluants émises par le véhicule.

  • Les implications du dispositif WLTP

    En France, la mesure de l’écobonus ou du bonus / malus écologique, consiste à faire payer des taxes aux conducteurs dont les véhicules génèrent une forte émission de gaz à effets de serre. À l’inverse, des bonus écologiques sont prévus pour les conducteurs dont les véhicules affichent des quantités de rejets en CO2, oxyde d’azote et autres gaz, inférieures à un certain seuil. Ces bonus peuvent prendre la forme d’exonération de la part de l’administration fiscale, notamment sur les taxes pour l’utilisation de véhicules de tourisme à des fins économiques (anciennement taxe sur les véhicules de société ou TVS). Les bonus écologiques consistent aussi parfois en l’exonération des frais d’immatriculation ; c’est le cas en région parisienne.

    Avec l’entrée en vigueur du dispositif WLTP, des plafonds clairs sont définis chaque année pour les émissions de CO2 jugées acceptables. Par exemple, en 2023, à partir d’une émission de 123 grammes de CO2 / km, le malus écologique est déclenché. À ce seuil, l’écotaxe due par le propriétaire du véhicule est de 50 euros ; elle augmente proportionnellement au taux d’émission. En outre, le nouveau barème établi depuis 2022 grâce au protocole WLTP, intègre le poids aux facteurs de taxation considérés par l’administration fiscale. Pour tout véhicule thermique neuf pesant au-delà de 1 800 kg (1,8 tonnes), le malus au poids est de 10 euros par kilogramme supplémentaire.

Les conclusions des tests du protocole WLTP permettent ainsi aux constructeurs d’indiquer les performances et caractéristiques de chaque modèle. Les utilisateurs acquièrent leurs voitures en toute connaissance de cause. Ils peuvent notamment comparer les niveaux de rejets de polluants aux barèmes applicables pour le calcul des exonérations et des bonus / malus.
Publié le 30/11/2023

KINTO One : la location longue durée pour les professionnels en toute simplicité

Profitez des derniers modèles Toyota et Lexus sans les inconvénients de la possession.

Questions fréquentes

C'est quoi la norme WLTP ?
La norme WLTP (Worldwide harmonized light vehicles test procedure) est un protocole d'homologation élaboré par la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU). Elle vise à établir des tests plus précis et modernes pour évaluer les performances des véhicules neufs en matière de consommation de carburant, d'émissions de CO2 et d'autres polluants.
Comment savoir si un véhicule est concerné par la norme WLTP ?
Tout véhicule soumis aux réglementations européennes et commercialisé après 2018 doit être homologué selon la norme WLTP. Les concessionnaires et les fiches techniques des véhicules mentionnent souvent la conformité au protocole WLTP.
Quels sont les véhicules WLTP ?
Tous les véhicules commercialisés après 2018 dans l'espace de la CEE doivent se conformer au protocole WLTP. Cela inclut une vaste gamme de véhicules, des voitures électriques aux modèles thermiques, et ce, dans différents pays du monde.
Comment est calculé le WLTP ?
Le calcul du WLTP est basé sur des tests en laboratoire et sur route. Il évalue la consommation de carburant, les émissions de CO2 et d'autres polluants en simulant des conditions de conduite réalistes. Ces tests incluent plusieurs phases pour des résultats plus précis.
Quel taux de CO2 NEDC ou WLTP ?
La norme WLTP fournit des valeurs d'émissions de CO2 plus élevées que celles du NEDC, car les tests WLTP sont plus réalistes. C'est pourquoi les véhicules homologués selon le protocole WLTP affichent souvent des émissions de CO2 supérieures à celles mesurées selon le NEDC.
Quelle différence entre NEDC et WLTP ?
La principale différente entre le NEDC et le WLTP réside dans la précision des tests. Le WLTP propose des tests plus complets, réalistes et modernes que le NEDC, ce qui permet une évaluation plus précise des performances des véhicules en termes de consommation de carburant et d'émissions de CO2.
Qu'est-ce que le WLTP dans les véhicules électriques ?
Le WLTP pour les véhicules électriques vise à évaluer leur autonomie, leur consommation d'énergie et leur performance écologique. Les tests portent sur la capacité de la batterie, l'autonomie réelle et les émissions de CO2 pour une meilleure transparence vis-à-vis des utilisateurs.
View More
View Less

C'est quoi la norme WLTP ?
La norme WLTP (Worldwide harmonized light vehicles test procedure) est un protocole d'homologation élaboré par la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU). Elle vise à établir des tests plus précis et modernes pour évaluer les performances des véhicules neufs en matière de consommation de carburant, d'émissions de CO2 et d'autres polluants.
Comment savoir si un véhicule est concerné par la norme WLTP ?
Tout véhicule soumis aux réglementations européennes et commercialisé après 2018 doit être homologué selon la norme WLTP. Les concessionnaires et les fiches techniques des véhicules mentionnent souvent la conformité au protocole WLTP.
Quels sont les véhicules WLTP ?
Tous les véhicules commercialisés après 2018 dans l'espace de la CEE doivent se conformer au protocole WLTP. Cela inclut une vaste gamme de véhicules, des voitures électriques aux modèles thermiques, et ce, dans différents pays du monde.
Comment est calculé le WLTP ?
Le calcul du WLTP est basé sur des tests en laboratoire et sur route. Il évalue la consommation de carburant, les émissions de CO2 et d'autres polluants en simulant des conditions de conduite réalistes. Ces tests incluent plusieurs phases pour des résultats plus précis.
Quel taux de CO2 NEDC ou WLTP ?
La norme WLTP fournit des valeurs d'émissions de CO2 plus élevées que celles du NEDC, car les tests WLTP sont plus réalistes. C'est pourquoi les véhicules homologués selon le protocole WLTP affichent souvent des émissions de CO2 supérieures à celles mesurées selon le NEDC.
Quelle différence entre NEDC et WLTP ?
La principale différente entre le NEDC et le WLTP réside dans la précision des tests. Le WLTP propose des tests plus complets, réalistes et modernes que le NEDC, ce qui permet une évaluation plus précise des performances des véhicules en termes de consommation de carburant et d'émissions de CO2.
Qu'est-ce que le WLTP dans les véhicules électriques ?
Le WLTP pour les véhicules électriques vise à évaluer leur autonomie, leur consommation d'énergie et leur performance écologique. Les tests portent sur la capacité de la batterie, l'autonomie réelle et les émissions de CO2 pour une meilleure transparence vis-à-vis des utilisateurs.
View More
View Less

Lire d'autres articles sur la LLD